Janvier 2019 : Quelle ambition pour la Métropole ?

Les élus ont commencé à rédiger, tardivement dans le mandat, leur Projet métropolitain et ont finalement écrit un Manifeste, voté fin 2018. Un Manifeste est à la fois moins engageant et moins stratégique, et ne propose pas un plan d’action.

Selon le Larousse, un Manifeste est à la fois « un écrit public par lequel un chef d’État, un gouvernement, un parti, etc., rend compte de son mandat ou expose son programme, son point de vue sur un problème politique ». C’est aussi « une proclamation destinée à attirer l’attention du public, à l’alerter sur quelque chose » ; et enfin, c’est « un exposé théorique par lequel des écrivains, des artistes lancent un nouveau mouvement ».

La 2e définition nous parait intéressante : il s’agit d’attirer l’attention du public, d’alerter. Nous reviendrons sur la nécessité de communiquer sur ce qu’est la Métropole et d’en expliciter le fonctionnement.

La 3e définition nous intéresse aussi : il s’agit de lancer un mouvement. La Métropole peut tout à fait lancer le mouvement d’un développement territorial pour tous.

Pour nous, ce Manifeste est un premier pas, il reflète « l’endroit où en est la Métropole », entre deux gués. Les prochaines étapes seront essentielles pour affirmer une identité partagée avec les acteurs du territoire et la diffuser auprès des acteurs des territoires voisins.

Le Manifeste est le fruit d’un travail long et collaboratif essentiellement entre élus. Le Conseil de développement a été associé, parfois au coeur de la machine, parfois à côté (la place du Conseil de développement est perpétuellement interrogée!). Nous avons travaillé sur un temps court, à partir d’un document en permanente évolution et nous nous sommes fortement engagés dans cette démarche, nous avons passé de nombreuses heures bénévoles à échanger, enrichir cet avis. De fait, nous aurions souhaité une élaboration plus itérative et espérons que cet avis ne sera pas qu’une simple mise en conformité avec la loi et sera utile…

A quoi va servir ce Manifeste ? Les auteurs du document n’indiquent pas quelle sera sa portée, ni comment ils envisagent son utilité pratique. Nous souhaiterions que sa mise en oeuvre, si elle a lieu, permette des échanges ouverts dès 2019. Pourquoi pas à travers les débats publics que nous proposons ? Cela pourrait permettre de continuer, encore et toujours, à « faire Métropole »…

Télécharger la contribution du Conseil de développement