Octobre 2017 : Table ronde "Droits culurels et politiques publiques"

" Nous vivons dans un pays magnifique, magnifique par ces gens qui y habitent, par leurs différences et leurs convergences, par ces liens qui se créent, par la joie qui se dégage, par cet imaginaire nourri de paysages, de son histoire, et du vivant, par l’amour qui si souvent le caractérise, par ses cultures riches et diverses qui le traversent et qui l’irriguent. Nous vivons un temps extraordinaire. Nous savons plus de choses que nous n’avons jamais sues. Nous avons accès au minuscule comme au très grand, nous pouvons voyager à distance sur nos téléphones et sur nos ordinateurs. Nous pouvons créer des liens d’individu à individu d’un bout à l’autre de la planète. Nous sommes aussi le pays des Droits de l’Homme. Nous portons l’héritage de longues batailles pour la liberté, pour l’égalité, et pour plus de fraternité. Nous avons l’héritage de penseurs célèbres, d’artistes, de philosophes, et d’historiens. Nous avons en fait tout pour bien vivre ensemble. Les politiques publiques peuvent également nous aider, nous donner un cadre, une vision, pour que dans ce monde qui bouge sans cesse autour de nous, chacune de nos cultures soient respectées. Cette réflexion s’inscrit dans la continuité d’un précédent travail du C2D sur l’intérêt métropolitain en matière de sport et culture, transmis aux élus en 2016."

Caroline Schlenker, exCo-Présidente du Conseil de développement de Grenoble-Alpes Métropole

 

Télécharger les actes de cette rencontre du 25 octobre 2017

Juillet 2016 : contribution sur la plus-value de la Métropole dans les pratiques culturelles et sportives

La loi NOTRe invitait les élus métropolitains à délibérer avant la fin de l'année 2016 sur des éventuels transferts d'équipements culturels et sportifs à la Métropole. Afin d'alimenter leur réflexion les élus métropolitains ont souhaité interroger le Conseil de développement sur la plus-value qu'aurait la Métropole grenobloise à intervenir en matière de sport et de culture.

Télécharger l'avis du Conseil de développement